Terre Mentale

07/10/2017, 17h, Fondation du doute, Blois

Au territoire historiquement planifié, fortifié, canalisé, semble s’opposer un modèle récent qui relève d’une approche locale, spontanée et collective, une démarche qui a initié sa distillation dans les lieux inoccupés, les friches. L’architecte change de statut, coopère, habite et partage le projet avec les habitants. Les rôles se confondent pour aboutir à un vaste recyclage urbain à vocation humaniste et convivial. En explorant le lexique de l’écologie, à la notion de palimpseste incarnant une superposition statique se substitueraient celles de la sédimentation et de la taphonomie. Territoire meuble aux contours imprécis, la Loire incarne cette nature ouverte et fantomatique. Elle constitue un modèle pour penser l’ensemble d’un territoire régional dont les disparités culturelles, économiques, sociales et la centralité-même interdisent toute réduction derrière une seule identité pour lui préférer le principe d’identités multiples. Les nouvelles pratiques collaboratives offrent-elles des nouveaux territoires à explorer ? Serait-il possible de définir l’identité de notre territoire en tant qu’ouverture vers le monde ?

Cette rencontre prendra place dans le cadre des cartes blanches de la 19e édition des Rendez-vous de l’histoire de Blois, organisée conjointement par la Fondation du doute, le CAUE 41 et le Frac Centre-Val de Loire.

Intervenants : Patrick Bouchain, « architecte » et constructeur, André Guillerme, ingénieur et historien